Images et humanités numériques: ça continue

Nous avions constitué l’équipe « Icono-réseau » à l’issue de différents programmes de recherches impliquant la constitution de gros corpus d’images numériques, qui nous avaient posé des problèmes de gestion pragmatique. L’analyse a posteriori de nos difficultés avait conduit l’équipe à s’interroger sur la manière dont les chercheurs en LSHS utilisent l’image numérique – d’où un questionnaire, largement diffusé à l’automne 2013, dont nous avions produit une synthèse lors d’une journée d’études le 6 novembre 2013 à la MSH Ange-Guépin de Nantes. Les résultats de cette enquête nous ont amené à diverses réflexions, dont témoigne notamment la publication sporadique de billets consacrés à la photo numérique pour les chercheurs en SHS, sur ce blog. L’actualité confirme que nous ne sommes pas les seuls à nous poser la question de l’usage de vastes corpus d’images en LSHS, puisque Jessica Fèvres-de Bideran, chargée de mission « Humanités numériques » au sein de la MSH d’Aquitaine, relaie sur le carnet « L’âge du virtuel » une enquête de l’université de Reims intitulée « Images et Humanités numériques, construction d’un terrain » – Jessica Fèvres-de Bideran signale d’ailleurs qu’elle-même est chargée d’une étude similaire au sein de la MSH Aquitaine…


Cécile Boulaire

maître de conférences à l’Université François-Rabelais de Tours, est spécialisée en littérature pour la jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *